quelques-conseils-pour-investir-dans-limmobilier-ancien

Quelques conseils pour investir dans l’immobilier ancien

By: Lucie Margo

L’investissement immobilier est souvent mis en avant. On peut en distinguer deux types, l’investissement dans le neuf et l’investissement locatif dans l’ancien. La différence est évidente, la première concerne un bien fraichement construit, tandis que le second correspond à un bien patriarche. Bien que l’investissement dans le neuf est plus fréquent, l’investissement locatif ancien et impôt peut être positif, à cause du déficit foncier. De plus, il s’agit souvent d’une valeur sûre, à cause de l’emplacement du bien. Voici donc quelques conseils pour bien investir dans l’immobilier ancien.

Bien acheter pour bien investir

Dans tout investissement, l’achat reste l’étape la plus importante. Il ne faut point la négliger. Pour commencer, il faut trouver un bon vendeur, prêt à vendre. Éviter d’acheter trop cher, mais au juste prix. Il faut considérer la rentabilité immédiate lors de l’achat, à cause des fluctuations dans le marché. Cela permet de garantir l’investissement.

Aussi, il faut bien considérer l’état du bien. Cela permet d’analyser plus ou moins rapidement les prix des réparations ou des rafraichissements. Un autre paramètre à prendre compte est les charges de copropriétés comme les espaces verts, le chauffage commun, etc. Ces charges peuvent alourdir le prix de votre revenu et donc de votre rentabilité.

Enfin, comme dans tout investissement, particulièrement l’investissement immobilier ancien locatif, il faut faire de nombreuses recherches et beaucoup visiter. Ne proposer cependant que quelques offres, aux  vendeurs les plus potentiels.

Bien choisir son investissement

La deuxième étape consiste à bien choisir le bien dans lequel on investira. Il faut tout d’abord effectuer une analyse du marché local : faire des recherches pour trouver la meilleure offre. À commencer par les recherches sur Internet. Il faut aussi connaitre les personnes à cibler. Par exemple, lorsqu’on cible des jeunes étudiants, le choix se fait sur des studios plus étroits.

Autre critère de choix du bien, l’emplacement et l’environnement. Toujours dans l’exemple des étudiants comme potentiels locataires, il faut favoriser un environnement accessible, proche de l’université.

De plus, favoriser les emplacements les plus proches de vous. En cas de problème, l’intervention sera plus facile. Vous connaitrez les lieux, ce qui permettra une meilleure analyse et sera un point-clé dans l’investissement locatif ancien.

Enfin, il faut rester rationnel lors du choix du bien. En investissement comme à la guerre, il n’y a pas de place pour les sentiments. Ne choisissez pas un emplacement parce qu’il vous plaît. Optez plutôt pour un emplacement qui répond à une analyse concrète entre état et prix.

Bien gérer l’investissement

Après le choix de l’emplacement et du bien, il faut commencer à monter son équipe. Elle se composera de trois personnes au moins; un notaire, un comptable et un agent immobilier. Il faut les choisir avec précaution. Ils devront comprendre les enjeux de l’investissement locatif dans l’ancien avec travaux. Dans cette optique, d’autres membres comme un architecte ou un artisan devront être présents dans l’équipe. Dans le cas de partenariat dans l’investissement locatif neuf ou ancien, il faut être complémentaire, libre d’esprit et rationnel.

Enfin, il faut bien calculer le rendement, et ne jamais oublier de rester rationnel.

Back to Top
Leregain communication | Zenoa magazine | http://www.abssice360.fr/