Le sevrage au tabagisme : les méthodes efficaces

Avez-vous besoin d’arrêter de fumer de la cigarette ? Il n’est jamais trop tard pour se lancer dans le projet. Il est difficile de se sevrer du tabagisme, mais cela n’est pas impossible. De nombreuses méthodes existent pour mettre fin à cette mauvaise habitude. Il suffit de trouver l’astuce qui s’adapte à son profil.

L’usage d’un substitut en nicotine

Le tabagisme est le fruit de l’accoutumance à la nicotine. Cette molécule entre dans l’organisme à travers l’inhalation de fumées d’une cigarette la plupart du temps. Or, le fumeur inhale pareillement plusieurs substances cancérigènes quand il fume. Heureusement, il existe plusieurs produits plus sains capables de faire introduire de la nicotine dans l’organisme. C’est le cas des patches, des gommes ou des sprays. L’usage d’un substitut nicotinique supprime l’effet de manque durant la journée. L’achat de ces produits se fait en pharmacie ou auprès d’une enseigne spécialisée.

La cigarette électronique

Une autre manière efficace pour arrêter de fumer consiste à se tourner vers l’e-Cig. Cet appareil fonctionne avec de l’e-Liquide. À l’instar des substituts, la cigarette électronique permet d’offrir au corps sa dose de nicotine. L’avantage de cet accessoire est qu’il est possible de choisir la teneur en nicotine inhalée. Par ailleurs, il y a de nombreux arômes pour varier l’expérience de vape. L’astuce est de réduire progressivement la teneur en nicotine au fil du temps. Il est ensuite possible de choisir un e-Liquide sans nicotine pour réussir le sevrage tabagique. Pour plus d’information sur stop cigarette

Cet article peut vous intéressez :  Quel est le coût d'un test de paternité

Prendre un médicament

Il existe 2 médicaments qui peuvent aider dans la lutte contre l’addiction. Il y a d’abord le champix ou varénicline. La pilule agit sur les récepteurs de la nicotine afin de réduire ou de supprimer l’accoutumance. Le champix est efficace sur les gros fumeurs. De plus, la Sécu rembourse le traitement si les substituts nicotiniques n’ont pas fait effet. Ensuite, il y a le Zyban ou le buproprion qui est un antidépresseur. Sa prise réduit significativement l’envie de fumer.

Le sport pour arrêter le tabagisme

La période de sevrage est difficile à supporter. Le manque cause généralement de l’agressivité, un problème de concentration et parfois de la dépression. Le sujet risque de rechuter s’il s’ennuie. Une manière efficace pour supporter cette période consiste à pratiquer une activité physique. Le fitness et le cardio sont des disciplines adaptées au processus de sevrage. La personne peut également se tourner vers le culturisme afin de sculpter son corps. À noter que l’arrêt de fumer est généralement associé à une prise de poids. Il est possible de ce fait d’éviter l’augmentation de l’IMC avec l’accompagnement d’un coach.

Les méthodes alternatives

L’efficacité de l’hypnose pour lutter contre le tabagisme n’est pas prouvée scientifiquement. Par contre, de nombreux fumeurs ont déjà obtenu un résultat satisfaisant avec cette méthode. L’hypnothérapeute va conditionner l’esprit de son patient à détester le tabac durant les séances. Il faudra plusieurs sessions pour atteindre son objectif avec l’hypnose. Une autre méthode consiste à se tourner vers la méditation. L’individu pourra limiter ou supprimer ses envies de cigarette lorsqu’il arrive à contrôler son stress.

Cet article peut vous intéressez :  Boutique web en ligne, de fumigene anti puce